by
on
under
Permalink

Pourquoi il y’a plus d’hommes que de femmes sur les sites de rencontres ?

datingLes gens n’arriveraient-ils plus à se rencontrer dans la vraie vie, celle de tous les jours ? Internet apparaît comme une véritable fenêtre largement ouverte sur un large monde de possibles… mais hommes et femmes y trouvent-ils finalement leur compte de manière similaire : y aurait-il effectivement plus d’hommes que de femmes qui fréquenteraient les sites de rencontre ?

En fait, que recherchent les hommes ?

D’abord, pour parler franc, le « marché » ne se présente pas à l’identique selon votre sexe : de façon générale la population compte plus de femmes que de représentants masculins, et de ce fait hommes et femmes ne peuvent pas se retrouver à égalité sur le champ de l’offre et de la demande : le choix est a priori plus avantageux en termes de quantité pour les hommes… mais pas forcément à leur avantage !
Les hommes, de façon caricaturale, en sont restés à des schémas quelque peu antédiluviens : ils aspirent à retrouver le pendant de cette « femme idéale », grandie de toutes les qualités que l’on peut imaginer : belle, intelligente, amoureuse… en fait la créature parfaite ; leur approche stéréotypée de la princesse charmante, est en fait, pour faire court, « une bobonne » dont la vocation première sera de les décharger des tâches domiciliaires et surtout leur éviter la solitude. Les hommes ont tendance à tricher, restant figés sur de vieilles images, qu’ils se sentent tenus de reproduire, d’un mâle conquérant et victorieux… ce qui amène à tricher avec soi-même et surtout vis-à-vis de l’autre en face de l’écran.

Les femmes, quant à elles, que recherchent-elles sur les sites ?

Quand bien même elles rêveraient encore du prince charmant, elles ne désespèrent toujours pas, mais elles ont pris du recul ; et dans nos sociétés modernes, dans lesquelles un certain nombre de valeurs ont éclatées – sous l’influence de tous ces discours d’égalité, d’émancipation à tout va de la femme –, elles ont acquis la conscience de leur pouvoir sur l’autre sexe : on en rencontre de plus en plus qui affrontent leur écran comme une véritable place – à la limite parfois, pour certaines, un champ de bataille ! – où l’on va déambuler, faire son marché, en prenant son temps pour choisir, jauger, soupeser, éliminer et jeter sans atermoiements, voire même essayer avant « de s’investir »…
Dans cette nouvelle perspective, les hommes se retrouvent remisés en tant que vulgaires et simples objets de consommation ; les consommatrices sont devenues plus exigeantes, au détriment des hommes qui commencent à en pâtir.
De plus, elles paraissent moins attachées à des valeurs plus superficielles, telles que le physique, l’apparence, ce qui ne signifie absolument pas qu’elles sont enclines à se perdre pour n’importe quel article. Non ! Au contraire, elles sont simplement devenues plus exigeantes et savent ce qu’elles ne veulent pas ou plus, sortant généralement échaudées de mésaventures antérieurs.

Ainsi n’est-il pas du tout certain qu’il y ait véritablement plus d’hommes que de femmes sur les sites de rencontre ! Un fait culturel n’est pas non plus à négliger : lors des enquêtes, femmes et hommes ne sont pas tous portés à reconnaître honnêtement la fréquentation de ces sites ; d’autre part, les raisons ne sont pas forcément celles que l’on imagine : d’aucunes pouvant surfer sur internet animées juste d’une simple curiosité, ou en recherche tout bonnement de contact amical… ce qui est a contrario serait moins le cas chez les hommes, internet s’apparentant à un terrain de chasse.